Si vous n’arrivez pas lire cet e-mail, consultez la version en ligne.

Machiniste constructeur de spectacle

NEWSLETTER n°4 - 05/07/12

Actualité

Session 2013 - 2015

Alizée & MarieLa session 2013/2015 de « technicien des métiers du spectacle – option machiniste constructeur » démarrera en septembre 2013 au CFA des Compagnons du Devoir de Marseille.

Une demande d’inscription est à retirer, à partir du 17 septembre 2012, sur le site www.cfa-spectacle.com, ou à l’ISTS à Avignon. À réception de son dossier complété, le candidat est convoqué pour un test de positionnement.

Ces tests ont lieu une fois par mois, de décembre 2012 à juin 2013. Ils se déroulent en deux parties distinctes :

1) Une journée à l’ISTS, Avignon, pour :

  • Une présentation de la formation qui se déroule dans le cadre de l’apprentissage et du partenariat ISTS / Compagnons du Devoir.
  • Le test de positionnement, niveau CAP / sortie de seconde générale ou professionnelle, qui permet de repérer si le candidat a les acquis suffisants pour suivre la formation sans difficultés majeures (exercice de mathématiques et production écrite).
  • Un entretien oral avec le responsable de la formation qui évalue la motivation du candidat à s’engager dans ce métier.
  • Les candidats mineurs sont accompagnés de leurs représentants légaux.

2) À l’issue de cette journée, si la candidature est recevable, un second entretien a lieu dès le lendemain au CFA des Compagnons du Devoir à Marseille, comprenant :

  • Une présentation générale de la vie dans une Maison des Compagnons du Devoir.
  • Une rencontre individuelle avec le Prévôt des formations qui permet de confirmer ce qui a été abordé la veille, de faire le point sur la recherche d’entreprise du candidat, de vérifier qu’il s’engage à respecter les règles de vie dans une Maison des Compagnons.

À retenir :

  • la signature du contrat d’apprentissage avec une entreprise du secteur professionnel conditionne l’inscription au CFA. Un candidat sans contrat de travail n’est pas inscrit au CFA, même s’il est retenu à l’issue des 2 journées.
  • Lors des entretiens, le responsable de formation et le Prévôt évoqueront avec les jeunes et leurs parents (si mineurs) les conditions financières de prise en charge de la restauration, de l’hébergement et des déplacements entre le lieu de travail et le centre de formation pendant les deux années.
  • Le nombre de places est limité à 16 apprentis ayant signé leur contrat de travail.

Focus Apprenti

AnthonyFocus Apprenti

Anthony, 21 ans
apprenti à l'Opéra de Marseille

Niveau CAP.
Anthony ne connaissait ni l’opéra, ni le théâtre : « mon oncle travaille dans la machinerie et, comme je ne voulais pas continuer mes études, il m’a conseillé cette branche professionnelle qui est intéressante et attractive. Pour chercher un emploi, je me suis tourné vers la Ville de Marseille qui m’a proposé d’entrer à l’Opéra sous contrat d’apprentissage. J’ai accepté et j’ai découvert l’univers du spectacle. Nos tuteurs nous transmettent un métier qu’ils connaissent sur le bout des doigts, nous donnent des conseils, ainsi que tous les membres de l’équipe qui ne se ménagent pas pour nous apprendre leurs techniques. »
Pour Anthony, intégrer une formation en apprentissage n’est pas toujours aisé, notamment pour des raisons économiques : « le salaire d’un apprenti n’est pas élevé ! Il faut également s’organiser et se prendre en main au sein du CFA des Compagnons ce qui, pour moi, n’est pas facile. Mais j’espère sortir avec le maximum d’acquis en 2013, et un métier entre les mains ».


NathanFocus Apprenti

Nathan, 21 ans
apprenti à l'Opéra de Marseille

Titulaire d'un CAP installateur sanitaire.
« Mon père est machiniste et m’a amené sur les plateaux de théâtre dès mon plus jeune âge. Mon grand frère, à son tour, est devenu machiniste cintrier. Pour ma part, à 18 ans, j’ai commencé à travailler sur des montages de spectacle à l’Opéra de Toulon, mais il n’y avait jamais assez de temps pour que les permanents puissent me donner des explications. Je ne comprenais pas ce que je faisais. La formation est l’occasion pour moi de valoriser mon expérience et d’apporter de la compréhension à ma pratique ».
Nathan a fait une demande d’apprentissage à la Ville de Marseille pour intégrer l’équipe technique de l’Opéra. « L’espace scénique m’est familier avec sa cage de scène, les cintres, et un fonctionnement de travail similaire à celui du lieu dans lequel j’ai déjà évolué. L’équipe, satisfaite d’accueillir un apprenti, m’a intégré rapidement. Tous, y compris mon tuteur, ont un sens de l’humour très développé, ce qui permet de travailler dans une ambiance agréable ».
« Je me sers régulièrement de mon carnet de liaison qui me permet de noter les connaissances acquises lors des regroupements et de me les rappeler quand j’en ai besoin lors des montages / démontages ou constructions de décors. Les enseignements professionnels m’amènent la compréhension des systèmes de machinerie, de leur subtilité, et me donnent des astuces. L’enseignement général est de qualité et correspond au métier que l’on vise. ».
Nathan conclut en soulignant que les moments de regroupements permettent également de « retrouver les collègues et de partager les diverses expériences et souvenirs vécus dans [leur] structure respective ».


Focus Entreprise

L'Opéra de Marseille

L'Opéra de Marseille

Dès le départ, la Ville de Marseille a été favorable à cette nouvelle formation en alternance de « machiniste-constructeur » sur sa commune, et a employé deux apprentis à l’Opéra de Marseille dont le directeur artistique est Maurice Xiberras. Antoine Sanchez, responsable de la sécurité et des formations, est satisfait de ces embauches et nous explique : « habituellement, sur des postes de machinistes, nous recrutions des jeunes issus de métiers référencés dans les BTP, titulaires d’un CAP bois. En interne, ils étaient formés aux spécificités des professions du plateau et de la construction de décor. Maintenant, nous pouvons embaucher des personnes qui sont formées aux usages de la machinerie ».

À l’arrivée de Nathan et Anthony dans la structure, A. Sanchez a lu le référentiel formation : « j’ai apprécié cette complémentarité entre enseignements métier et culture générale. Elle amène des apports plus vastes que les simples gestes techniques et une connaissance de l’environnement professionnel. Nous avons un réel besoin de jeunes formés aux différents corps de métiers du spectacle, et j’espère qu’à l’avenir il y aura d’autres référentiels de ce type ».

Comme convenu lors de leur embauche, si Nathan et Anthony réussissent leur examen final, un contrat de travail leur sera proposé à l’issue de leur apprentissage.


Visitez le site

www.cfa-spectacle.com

F.A.Q. APPRENTIS

Quels arguments pour convaincre un employeur de m'embaucher ?

Quels arguments économiques pour convaincre un employeur de m'embaucher ?

EN SAVOIR PLUS »

F.A.Q. ENTREPRISES

Les spécificités du contrat d'apprentissage dans le secteur public

Quels sont les spécificités du contrat d'apprentissage dans le secteur public ?

EN SAVOIR PLUS »

Téléchargez la documentation de la formation de technicien des métiers du spectacle option machiniste constructeur

ISTS – Espace Saint-Louis
20 rue Portail Boquier
84000 Avignon
[T] + 33(0)4 90 14 14 17
[F] + 33(0)4 90 14 14 16

Renseignements administratifs

Bérengère Monier berengere.monier@ists-avignon.com

Renseignements pédagogiques

Yann Ullerich yann.ullerich@ists-avignon.com

CFA des Compagnons du Devoir
184 rue du Dr Cauvin
13012 Marseille
Tél. : 04 91 36 50 80
cfapaca@compagnons-du-devoir.com


Institut Supérieur des Techniques du Spectacle

- Newsletter #3 (05/06/12)
- Newsletter #2 (10/05/12)
- Newsletter #1 (13/04/12)
- Newsletter #0 (09/03/12)

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, veuillez répondre à ce message "DÉSABONNEMENT".