Si vous n’arrivez pas lire cet e-mail, consultez la version en ligne.

Machiniste constructeur de spectacle

NEWSLETTER n°21 - 09/01/15

La vie de la section

écrits réalisés par les apprentis

Le travail du bois et du métal dans la construction de décors

« Le théâtre n'est pas le pays du réel : il y a des arbres en carton, des palais en toile, un ciel de haillons, des diamants de verre, de l'or de clinquant, du fard sur la pêche, du rouge sur la joue, un soleil qui sort de dessous terre. C'est le pays du vrai : il y a des cœurs humains sur la scène, des cœurs humains dans la coulisse, des cœurs humains dans la salle ».
Victor Hugo (Tas de pierres III, 1830-1833)

Émeline, 20 ans, apprentie à l'Opéra de Lyon, titulaire d’un CAP Tapissier ameublement spécialité siège et d'un CAP Métallerie-serrurerie

Emeline« J'ai travaillé aux ateliers décor de l'Opéra de Lyon pendant ma 1ère année d’apprentissage avant de passer au plateau pour la 2nde année.
Les ateliers sont divisés en quatre secteurs qui sont la menuiserie, la métallerie, la décoration et le bureau d'étude. Pendant mon apprentissage j'ai pu travailler en menuiserie et en métallerie. Pour la construction d'un décor, le choix des matériaux se fait selon différents critères. Avant tout, c'est le décorateur qui choisit la matière selon le rendu souhaité pour sa scénographie. Par exemple, un bateau moderne de la marine marchande aura un rendu « acier », alors qu'un bateau du 16e siècle sera traité pour un rendu « bois ». De même, un chalet en montagne sera réalisé a priori en bois.
Suite à la présentation de maquettes, le bureau d'étude et le responsable des ateliers analyseront le projet sous un angle technique qui déterminera le choix des matériaux. Comme chaque objet a ses contraintes d'utilisation, la résistance de chacun peut être déterminante. Par exemple, une passerelle praticable sera plutôt construite en acier alors qu'une passerelle décorative sera fabriquée en bois.
Aussi, le bureau d'étude et le chef d’atelier doivent faire en sorte que les deux ateliers soient équitablement occupés. Des choix techniques peuvent alors être conditionnés par ce critère.
Lors de mon apprentissage, j'ai réalisé que nous construisions autant de châssis en bois qu'en acier. Personnellement, j'ai plus apprécié le travail du métal que celui du bois. J'aime la soudure. Je suis plus sensible aux réalisations métalliques.
»


Léo
, 19 ans, apprenti chez Sortie Ouest, niveau 1ère professionnelle SEN

Léo« Le métal et le bois sont les matériaux principalement utilisés dans le monde du spectacle.
Un constructeur doit savoir manipuler et transformer ces matières pour répondre au mieux aux demandes artistiques de la mise en scène. Leur choix est primordial car il implique des contraintes quant à la conception et la réalisation du décor : ils doivent être appropriés à l'utilité demandée et assurer la sécurité de tous les utilisateurs y compris le public (bois ignifugé, contrôle par un bureau d'étude, respect des Charge Maximum d’Utilisation (CMU), etc.
L’usinage de bois le plus utilisé pour les surfaces du décor est le contre-plaqué, et le battant pour toutes les armatures de la pièce, comme les châssis par exemple. Ces conditionnements de bois ont des particularités qui sont appropriées au spectacle car ils permettent de faire des pièces à la fois légères et résistantes, ce qui correspond aux contraintes d’une tournée : le décor peut être monté et démonté tous les jours.
Les variétés de métaux très utilisées sont l'aluminium et l'acier. L'aluminium car il est le plus léger de tous les métaux ; on le rencontre le plus souvent sous forme de tube pour le sous-perchage ou pont lumière. L'acier est plus rigide et possède une meilleure résistance aux déformations. Au poids, son prix est moins cher que l'aluminium.
Le choix de ces matériaux dépendra des caractéristiques du décor demandé et du budget.
»


Baptiste
, 20 ans, apprenti au Ballet National de Marseille, titulaire d'un CAP Cuisinier

Baptiste« Un machiniste se doit de connaître les bases du travail du bois et du métal, essentielles à la construction de décors. Il existe plusieurs types de besoins pour la conception d’un décor, cela dépend de l’usage et de la mobilité désirée en fonction des changements et manœuvres à effectuer en cours de représentation.
Le terme « machiniste » est un titre générique donné pour un personnel technique. Certains d’entre eux sont spécialisés dans les domaines de la serrurerie ou de la menuiserie : le « Machiniste-Constructeur » applique les règles de construction de décor spécifiques au spectacle vivant, suit des plans et, selon le projet, travaille sur des machines outils (combinées ou autre) ou avec des outils électroportatifs.
Dans le spectacle, la conception et la réalisation d’éléments métalliques, les finitions pour les éléments en bois sont parfois spécifiques, notamment au niveau des assemblages pour pouvoir manutentionner aisément (poids et temps).
»

Allier métaux et bois est très intéressant pour plusieurs raisons : la résistance (durée de vie) et le coût. Le constructeur doit trouver le rapport adéquat entre les attendus d'un décor, le choix des matériaux et le budget mis à disposition. Et il doit agencer tout cela dans les règles de l'art.

Émeline, Léo et Baptiste


Ma vie en entreprise

Ysaline, 21 ans,
Licence Histoire des Arts 1,
apprentie au Théâtre du Jeu de Paume d'Aix-en-Provence

Passionnée par le spectacle et la culture et après une année d’Histoire de l’Art à la fac, j’ai décidé d’être au cœur de la création en tant que technicienne en entrant dans la formation de Machiniste-Constructeur en apprentissage.
Le Théâtre du Jeu de Paume est une salle « à l’italienne » inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1981. D’une jauge de 493 places, sa dernière rénovation date de 2000 et a permis de retrouver les couleurs d’antan.
Le plateau (14m de hauteur sous gril) est équipé de 36 perches contrebalancées, 4 allemandes et 4 perches motorisées. Les cintres permettent de répondre à la majorité des demandes artistiques en termes d’accroche et les dessous de scène de mettre en place des apparitions, trappes et tampons. Le plateau est entièrement détrappable. La fosse d’orchestre, équipée d’un élévateur, permet d’accueillir 23 musiciens.
Sous la direction de Dominique Bluzet, le Théâtre du Jeu de Paume fait partie de l’association ACTE qui réunit le théâtre du Gymnase (Marseille) ainsi que le Grand Théâtre de Provence (Aix-en-Pce). La programmation y est pluridisciplinaire, accueillant musique de chambre, opéra, théâtre... La production tient une place importante dans l’activité du théâtre avec deux créations parties en tournée en 2013 : « Un beau matin, Aladin » mis en scène par Matej Forman, et « L’Étranger » mis en scène par Emio Greco. Des actions pédagogiques diverses permettent de tisser des liens durables avec le public : des collégiens et lycéens visitent le théâtre régulièrement, des malades en fin de vie reçoivent les comédiens pour des lectures, des prisonniers rencontrent les équipes artistiques.
L’équipe technique se compose d’un directeur technique, d’une secrétaire technique, d’un régisseur plateau, d’un régisseur lumière et de moi-même. Cette équipe est complétée par l’embauche de techniciens intermittents selon les besoins.


F.A.Q. APPRENTIS

Régisseur du spectacle son/vidéo et lumière/vidéo en apprentissage

Régisseur du spectacle son/vidéo et lumière/vidéo en apprentissage

EN SAVOIR PLUS »

F.A.Q. ENTREPRISES

Verser la taxe d'apprentissage vers la section Machiniste Constructeur

Verser la taxe d'apprentissage vers la section Machiniste Constructeur

EN SAVOIR PLUS »

Téléchargez la documentation de la formation de technicien des métiers du spectacle option machiniste constructeur

ISTS – Espace Saint-Louis
20 rue Portail Boquier
84000 Avignon
[T] + 33(0)4 90 14 14 17
[F] + 33(0)4 90 14 14 16

Renseignements administratifs

Bérengère Monier berengere.monier@ists-avignon.com

Renseignements pédagogiques

Yann Ullerich yann.ullerich@ists-avignon.com

CFA des Compagnons du Devoir
184 rue du Dr Cauvin
13012 Marseille
Tél. : 04 91 36 50 80
cfapaca@compagnons-du-devoir.com


Institut Supérieur des Techniques du Spectacle


- Newsletter 20 (05/11/14)
- Newsletter 19 (04/09/14)
- Newsletter 18 (21/05/14)
- Newsletter 17 (31/03/14)
- Newsletter 16 (30/01/14)
- Newsletter 15 (13/12/13)
- Newsletter 14 (12/11/13)
- Newsletter 13 (31/07/13)
- Newsletter 12 (31/05/13)
- Newsletter 11 (25/04/13)
- Newsletter 10 (28/03/13)
- Newsletter 9 (21/02/13)
- Newsletter 8 (24/01/13)
- Newsletter 7 (20/12/12)
- Newsletter 6 (22/11/12)
- Newsletter 5 (11/10/12)
- Newsletter 4 (05/07/12)
- Newsletter 3 (05/06/12)
- Newsletter 2 (10/05/12)
- Newsletter 1 (13/04/12)
- Newsletter 0 (09/03/12)

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, veuillez répondre à ce message "DÉSABONNEMENT".