Si vous n’arrivez pas lire cet e-mail, consultez la version en ligne.

Centre de Formation d'Apprentis des Métiers du Spectacle



NEWSLETTER #26 - 03/12/15

La vie au CFA des Métiers du Spectacle

Rentrée des Machinistes-Constructeurs
et des Régisseurs lumière/vidéo et son/vidéo

Regroupement des Machinistes-constructeurs
Regroupement des Machinistes-constructeurs

A peine commencés, les 1ers regroupements sont terminés ! Les apprentis, toutes sections confondues, sont retournés en entreprises...
Voilà déjà venu le temps du 1er bilan et de la newsletter !

Les bases des « techniques du plateau » sont communes à tous les secteurs du spectacle. Que l’on travaille dans la lumière, le son, la vidéo ou la machinerie, il faut faire des nœuds, comprendre et maîtriser le système des accroches, du levage et de la répartition des charges, travailler en sécurité et en cohérence avec tous les autres corps de métier sur un plateau, dans un atelier, sur un événement, utiliser le même vocabulaire. Tous nos apprentis, quelle que soit leur section, ont donc commencé par recevoir ces enseignements de base, plus poussés pour les machinistes-constructeurs dont c’est la spécialité.

Techniques du plateau
Techniques du plateau

Au travers de ces différents enseignements et les autres matières abordées, ils ont découvert et pris possession des nombreux espaces où ils vont évoluer pendant deux ans à l’IMMS.
La salle de cours et la salle de conférence les ont accueillis pour les cours théoriques, en demi-groupe, groupe entier, ou groupes réunis, selon les sujets abordés, les niveaux ou les spécialités des jeunes. Les régisseurs y ont notamment découvert les bases théoriques de l’électricité.
Les cours des matières professionnelles se sont déroulés dans l’atelier théâtre qui se révèle être un outil extraordinaire pour transmettre les gestes du métier avec ses cintres, ses dessous, sa scène de 15m d’ouverture, 13m de profondeur, 12m de hauteur sous gril. La salle de répétition, largement éclairée par une baie vitrée, équipée de systèmes d’accroches, a permis également de donner des cours de techniques du plateau et de travail en hauteur.

Depuis début septembre, ces différents espaces de travail s’aménagent peu à peu et prennent vie. L’IMMS reçoit régulièrement du matériel (outillage, matériel informatique, bureautique, accastillage, etc.) : réception des colis, répartition dans les salles, les ateliers, les dépôts, déballages de cartons, montages, branchements, essais, tests, premières utilisations… Dans 2500m2, sur cinq niveaux, cela fait quelques centaines de mètres d’escaliers et de couloirs parcourus !
Les derniers ajustements et réglages de la machinerie de scène de l’atelier théâtre ont été effectués par l’entreprise spécialisée dans ce domaine et qui a travaillé sur le chantier (AMG-Fechoz) : l’outil de formation est maintenant tout à fait performant.

Les membres de l’équipe du CFA des Métiers du Spectacle (composée d’un directeur, d’un directeur pédagogique, de deux responsables de formation, d’une responsable de la vie scolaire et des relations aux entreprises, d’une technicienne, complétée par les intervenants extérieurs) travaillent pour accueillir les apprentis dans les meilleures conditions et leur apporter toutes les connaissances nécessaires à leur insertion dans leurs entreprises.

Les apprentis en entreprises

Les apprentis à l'Opéra de Marseille

Apprentis à l'Opéra de Marseille

Émilien GEHL
Machiniste-constructeur

Vincent PONTRANDOLFI
Machiniste-constructeur

Implanté depuis la fin du XVIIIe siècle dans la cité phocéenne, l’Opéra de Marseille a permis à de nombreux spectateurs, au fil des ans, de découvrir l’Opéra et tous les arts lyriques. Il est, parmi les salles actuelles de ce type, le deuxième grand théâtre construit en province après celui de Bordeaux.

Divers corps de métier participent à la vie de la « Maison », d’un point de vue technique, administratif ou artistique. La Ville de Marseille avait déjà embauché deux apprentis Machinistes Constructeurs pour se former à l’Opéra lors de la session 2011/2013. Pour cette session 2015/2017, son choix s'est porté sur deux jeunes marseillais : Vincent Pontrandolfi, mineur, sans qualification professionnelle mais qui, avec son goût pour la musique, a une motivation sans faille pour entrer dans le métier et faire ensuite évoluer sa carrière professionnelle ; Émilien Gehl, charpentier couvreur en reconversion, qui veut mettre ses compétences au service du plateau.

L’immersion professionnelle vient de commencer et nos deux apprentis, sous la houlette de leur tuteur, découvrent les différents métiers du plateau qui composent les équipes de machinistes, cintriers, accessoiristes, constructeurs qui se relaient sur les productions. Ils découvrent également le bâtiment qui abrite cette cage de scène à l’italienne, les ateliers, les dépôts. Ils commencent à participer, petit à petit, à la mise en place des spectacles.

Les apprentis au Théâtre du Gymnase

Apprentis au Théâtre du Gymnase

Lola DELELO
Régisseur lumière/vidéo

Théo ANDRIEU
Machiniste-constructeur

Le Théâtre du Gymnase est une institution de la vie culturelle phocéenne. Créé il y a plus de 200 ans, ce théâtre à l’italienne de taille plus modeste que l'Opéra propose une programmation riche et variée en théâtre, danse et musique ; comme le dit le Directeur Dominique Bluzet, l’objectif est de « constituer l’outil le plus attractif et le plus réjouissant possible, incarnation de l’imagination, de la créativité et du soleil qui sont l’ADN de notre territoire ». Il renouvelle sa confiance au CFA en embauchant pour la troisième fois des apprentis au sein de la structure « Les théâtres » et accueillir deux apprentis dans deux sections différentes : Lola Delelo qui, après un bac et deux années aux Beaux-Arts, a choisi la régie Lumière/Vidéo ; Théo Andrieu qui, pour sa part, a cherché quelques temps sa voie avant de revenir à son premier choix, celui du spectacle et de la machinerie.

Cette première période est celle de la découverte du lieu, du plateau, des équipes, des services, de la programmation et les premiers pas dans le métier par leur participation aux différents accueils.


L’Opéra et le Théâtre du Gymnase, qui avait donné leur confiance à l’ISTS et aux Compagnons du Devoir, reportent cette confiance sur le CFA des Métiers du Spectacle qui prend le flambeau en élargissant la proposition de formation avec l’ouverture des sections de régisseur. D’autres entreprises ont fait de même et nous les remercions toutes particulièrement. Elles sont rejointes par des nouvelles structures qui s’essayent pour la première fois à l’alternance à nos cotés et que nous remercions également pour cette initiative.

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, veuillez répondre à ce message "DÉSABONNEMENT".