Si vous n’arrivez pas lire cet e-mail, consultez la version en ligne.

Centre de Formation d'Apprentis des Métiers du Spectacle



NEWSLETTER #29 - 31/03/16

La vie au CFA des Métiers du Spectacle

Croisements pédagogiques ERAC / CFA
des Métiers du Spectacle

Sept mois après le démarrage de l’activité dans les locaux de l’Institut Méditerranéen des Métiers du Spectacle, l’ERAC et le CFA des Métiers du Spectacle ont pris leurs marques, évalué les nombreuses possibilités qu’offrent ce lieu de formation, pris leurs rythmes de croisière. Chacune des deux structures a démarré ses cursus respectifs, utilisé les divers espaces qui sont alloués à l’une des deux ou qui sont partagés.

Les entreprises en visite au CFA

Ce premier temps d’appropriation du lieu effectué, un travail de « croisement pédagogique » a commencé avec des actions encore modestes qui témoignent cependant du potentiel qui sera à développer dans le futur. Les apprentis des deux sections Régie ont suivi des ateliers de « prise de parole en public » dirigés par les étudiants de 3ème année de l’ERAC. Il s’est déroulé à l’atelier théâtre et a connu un franc succès auprès des apprentis.

Les entreprises en visite au CFA

Un projet à court terme est en préparation : la lecture d’une pièce radiophonique (le choix du texte est en cours) par deux ou trois étudiants/comédiens de l’ERAC et dont la prise de son sera effectuée par les apprentis de la section son/vidéo. Un studio d’enregistrement sera installé en lien avec le plateau numérique ; un travail de mixage permettra d’ajouter des effets, des bruitages, d’égaliser les voix… Les étudiants comédiens seront confrontés à l’outil « micro » au cours de cette lecture enregistrée.
D’autres moments de croisements artistique/technique restent à inventer, au fil du temps, pour une acquisition de nouvelles compétences en situation d’échange entre les apprentis et les comédiens.

Les apprentis en entreprises

Apprenti à La SCIC Friche Belle de Mai

Entreprise

Pablo HASSANI
Régisseur lumière/vidéo

Le théâtre est un axe historique du projet de la Friche La Belle de Mai et plus de 300 représentations sont proposées chaque année par les résidents, sur le site et dans le monde entier.
Cartonnerie, Cabaret aléatoire, Toit-Terrasse, Grand plateau, Petit plateau, Salle Seita, Studio, Tour, sans oublier le Gyptis transformé en cinéma… Autant de salles de tailles variées, structurées différemment, qui accueillent les publics sur des manifestations culturelles multiples allant du concert à la représentation théâtrale, de l’exposition à la conférence, au cinéma… Autant d’espaces aux configurations techniques diverses, en extérieur ou en intérieur, avec des superficies allant de 250m2 à 8 000m2 qui permettent à Pablo HASSANI, apprenti de la section régisseur lumière/vidéo, de s’essayer aux différentes configurations d’accueil des publics, aux rouages de l’organisation avec toutes ses contraintes, à la gestion des stocks, à la répartition du matériel sur les différents emplacements, au travail d’équipe, à la confrontation avec la demande artistique… Son souhait était d’exercer un métier aux compétences multiples, tant techniques qu’artistiques, et au travail de coordination avec les autres éléments de la production d’un spectacle. La Friche Belle de Mai lui offre cette opportunité.

Apprentie à L’Art de Joindre les Deux Bouts

Entreprise

Hélène RICHAUD
Régisseur son/vidéo

Le groupement d’employeurs L’Art de Joindre les Deux Bouts a pour vocation de mutualiser des postes par la mise à disposition de salariés auprès de ses adhérents. De ce fait, Hélène Richaud partage donc son temps en entreprise entre L’Art de Vivre, compagnie de Théâtre et création sonore implantée au Comptoir de la Victorine dans le 3ème arrondissement de Marseille et Les Rencontres de la Haute Romanche, association basée dans le Nord des Hautes Alpes, développant un projet territorial basé sur l’accueil en résidence d’équipes artistiques et l’organisation d’événements culturels. Au contact des équipes de ces deux structures, dans le rôle de technicien son/vidéo, elle a l’occasion d’appréhender aussi bien l’activité de production et de diffusion de spectacles qui constituent le fil rouge de la vie des compagnies que l’accueil et l’organisation des événements inhérents à l’activité des opérateurs culturels.

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, veuillez répondre à ce message "DÉSABONNEMENT".