Cette séquence pédagogique transversale aux trois sections d’apprentissage, comporte plusieurs objectifs :

  • Connaître la réglementation, les bases théoriques et les bons usages en matière de travail en hauteur et d’électricité.
  • S’exercer pratiquement dans des conditions au plus proche de la réalité du travail.
  • Délivrer aux apprentis une attestation de formation pour qu’ils puissent être habilités par leurs employeurs et favoriser ainsi leur intégration dans leurs entreprises.

Le travail en hauteur

Pour le travail en hauteur, les apprentis avaient eu l’opportunité, dès la rentrée en octobre, de se familiariser avec les enjeux de sécurité et d’appréhension concrète de cet environnement particulier, grâce à un cours d’escalade dispensé à la salle Altissimo de Marseille, par Mélanie SON, alpiniste experte en escalade et ancienne vice-championne de France de Bloc.

Si elle préparait, de façon ludique, aux techniques de base d’encordement et d’assurage que l’on apprend à pratiquer dans différentes situations, pour cette première étape du module de travail en hauteur, une large place est consacrée également à la réglementation, à la théorie, et aux équipements de protection individuelle (EPI). Ici, c’est l’approche sous l’angle de la sécurité qui prime, permettant l’acquisition des connaissances pratiques et théoriques nécessaires à l’utilisation adéquate des EPI contre les chutes de hauteur, ainsi que le précise le Code du Travail (Art.R.4323-106). Deux Intervenants experts en travail en hauteur ont animé cette séquence, Etienne DEBRAUX et Antoine GROLEAU, tous deux régisseurs mais aussi alpinistes travaillant dans les Hautes Alpes. Identification et vérification des matériels EPI, normes et directives européennes, méthodes d’évaluation des risques, notions de physique des forces, maintien au travail et système d’arrêt de chute, ancrages et amarrages, progression sur main courante, technique de réchappe, notion de secours, montage, démontage et exploitation d’un échafaudage roulant, autant de matières de formation qui seront développées, revisitées et testées en fin d’apprentissage, avec l’expérience acquise en entreprise et l’affinement des connaissances lors des regroupements.

BE Manœuvre (électricité)

C’est avec Sylvain DEQUIER, électricien de spectacle, régisseur général et formateur, que les apprentis sont initiés au travail avec l’électricité. A cette première étape, il s’agit d’acquérir les bases pour travailler en sécurité et permettre aux apprentis d’être autonomes. Trois jours pour chaque section d’apprentis y ont ainsi été consacrés. Notions théoriques traitant de l’électricité, de ses propriétés physiques, son vocabulaire, ses normes, sa quantification, de son transport, des transformateurs de courant, des dangers et des protections, des zones de voisinage, des différentes de classes de matériel et des indices de protection… Comme le montre notre illustration (armoire électrique sur le site de la Friche La Belle de Mai) c’est aussi savoir identifier les différents types de prise et leurs protections. Les prochains rendez-vous « électriques » permettront, dès la rentrée, de s’initier au câblage. Dans une séquence ultérieure, les apprentis auront rendez-vous avec l’ingénieur et formateur Jean MINGUEZA pour les habilitations complémentaires BS et BC.